ainsi


ainsi

ainsi [ ɛ̃si ] adv.
XIIIe; einsi 1080; comp. de si, lat. sic, et d'un premier élément d'origine inconnue
I(Manière) De cette façon.
1(Comme il a été dit ou montré). Vous devez accepter, c'est ainsi; c'est ainsi et pas autrement (cf. Comme ça). C'est mieux ainsi. Il en a toujours été ainsi. N'acceptez pas, vous auriez tort d'agir ainsi. Tenez-le ainsi, entre les deux doigts. C'est ainsi que... : voilà comment. « Est-ce ainsi que les hommes vivent ? » (Aragon).
(Devant le verbe, avec inversion du sujet.) « Ainsi dit, ainsi fait » (La Fontaine) :il fut fait comme il avait été dit. « Ainsi parlait Zarathoustra », titre français d'un ouvrage de Nietzsche. Ainsi pourrez-vous les rencontrer. Ainsi va le monde ! Ainsi soit-il, formule optative terminant une prière chrétienne. ⇒ amen.
Loc. Et ainsi de suite : en continuant de la même façon (à la fin d'une énumération). « Le lundi qui pousse le mardi qui pousse le mercredi et ainsi de suite les saisons » (Prévert). — POUR AINSI DIRE, s'emploie pour atténuer l'expression employée. « Les avions s'éloignant, indifférents pour ainsi dire » (Cl. Simon),si l'on peut s'exprimer de cette façon. Il est pour ainsi dire le chef. presque, quasiment.
2(En tête de phrase, introduit une conclusion) Comme on peut le constater, cela étant, par conséquent. Ainsi la prudence est nécessaire. « Ainsi tout est vain en l'homme » (Bossuet). Ainsi, vous partez à l'étranger ?
3Par exemple. Certains mammifères sont marins, ainsi la baleine.
II(Comparaison)
1 Adv. De même. « De même qu'un voyageur éprouve une lassitude sans bornes : ainsi la France sentit tout à coup sa blessure » (Musset).
2Loc. conj. AINSI QUE. De la même façon que. comme (cf. De même que). Je le connais ainsi que sa femme. « Il est bon que chacun s'accuse ainsi que moi » (La Fontaine). (Réitération d'une information) Comme. Ainsi qu'on vient de le dire, ainsi qu'il a été dit, montré, prouvé plus haut.
(Affaibli en conj. de coordin.) Tout comme. et. « La candeur du juge, ainsi que son mérite » (La Fontaine) .

ainsi adverbe (peut-être croisement de l'ancien français ensi et eissi [du latin sic, ainsi]) Introduit ou rappelle un développement ; de cette manière : Si tout s'est passé ainsi, le doute n'est plus permis. Littéraire. Introduit le deuxième terme d'une comparaison : Comme un naufragé s'agrippe à une épave, ainsi il se raccrochait à ce faible espoir. Parfois renforcé par donc, introduit une conclusion : Ainsi donc, tu as changé d'avis ? Ainsi soit-il, formule qui conclut les prières chrétiennes. Pour ainsi dire, presque, à peu près. Puisqu'il en est ainsi, dans ces conditions. ● ainsi (difficultés) adverbe (peut-être croisement de l'ancien français ensi et eissi [du latin sic, ainsi]) Construction Ainsi en tête de phrase. En tête de phrase, ainsi est suivi d'une virgule, sauf s'il y a inversion du sujet : ainsi, vous avez réussi à le convaincre ; mais : ainsi avez-vous réussi à le convaincre. Emploi Ainsi donc est admis pour marquer le mécontentement, la surprise : ainsi donc, il a refusé de me rencontrer ! Remarque Ainsi donc ne fait pas pléonasme, car donc n'a pas, dans une phrase comme celle-là, valeur de conclusion. La phrase équivaut à : ainsi, il a donc refusé de me rencontrer ! Recommandation Éviter ainsi par conséquent et ainsi par exemple (ainsi signifiant, en soi, « par conséquent » ou « par exemple »). Accord Ainsi que réunissant deux mots. 1. Ainsi que = de la même façon que. L'accord se fait avec le premier terme de la comparaison, et ainsi que est précédé d'une virgule. Magali, ainsi qu'une enfant, ne pouvait cacher son enthousiasme (= telle une enfant, verbe au singulier). 2. Ainsi que = et. L'accord se fait au pluriel, et ainsi que n'est pas précédé d'une virgule. Il tient cachés sous son manteau un litre de vin ainsi qu'un demi-pain. Remarque C'est le sens qui décide souvent de l'accord, soit au singulier, soit au pluriel, et de la ponctuation : l'adjectif brave, ainsi que l'adjectif barbare, se rattache à la famille du grec barbaros ; l'adjectif brave ainsi que l'adjectif barbare se rattachent à la famille du grec barbaros.

ainsi
adv.
d1./d adv. de manière. De cette façon. Il a raison d'agir ainsi. Il commença ainsi son discours.
|| Ainsi soit-il: expression d'un souhait, à la fin d'une prière.
|| Pour ainsi dire: formule atténuant la phrase qu'elle accompagne. Elle lui a pour ainsi dire interdit de partir.
|| Ainsi donc: par conséquent. Ainsi donc, vous leur donnez tort.
d2./d adv. de comparaison. De même, de la même façon. Comme un coup de tonnerre, ainsi a éclaté la nouvelle.
|| Ainsi que. Loc. conj. de subordination. Comme. Ainsi que vous me l'avez demandé, je vous écris dès mon arrivée.
Loc. conj. de coordination. Et, de même que. Ces comprimés sont à prendre le matin, ainsi qu'à midi.

⇒AINSI, adv.
I.— [Empl. comme adv. de manière] Signifie que le procès s'accomplit d'une manière identique à un fait déjà énoncé ou conforme à ce qui a déjà eu lieu. De cette manière, de la même façon...
A.— [L'adv. détermine un verbe, gén. en postposition]
1. De cette manière, de cette façon-là :
1. Pour moi, j'entendis l'interprétation ainsi, et j'en éprouvai une joie plus que profonde.
LAUTRÉAMONT, Les Chants de Maldoror, Chant 4e, 1869, p. 272.
2. Du moins il s'exprimait ainsi quand il voulait bien me faire des confidences.
G. DUHAMEL, Chronique des Pasquier, La Nuit de la Saint-Jean, 1935, p. 8.
♦ [Avec un part. passé, gén. en antéposition] :
3. La communication plus directe des insulaires avec le Japon, donne aux meubles de leurs cabanes un air d'opulence qu'on ne trouve pas sur le continent, excepté dans les tombeaux pour lesquels les Tartares réservent toutes leurs richesses; nous n'avons rencontré chez les Ségaliens aucun monument de ce genre ainsi décoré.
Voyage de La Pérouse autour du monde, t. 3, 1797, pp. 109-110.
4. À cet individu, ainsi façonné, si vous présentez une religion qui incarne cet un, cette unité presque abstraite, et qui en fasse un enfant, un homme sanglant, une femme, tout cela s'amalgame, comme ça s'amalgame dans l'amour sans que l'amoureux s'en rende bien compte.
M. BARRÈS, Mes cahiers, t. 14, févr.-juill. 1922, pp. 16-17.
Plus rarement. D'une certaine manière, de telle manière :
5. Rien ne se perd, s'éteint, tout change seulement;
L'on existoit ainsi, l'on existe autrement.
J.-L. LAYA, L'Ami des loix, 1793, IV, 1, p. 73.
Rem. 1. Ainsi se place normalement apr. le verbe. Pour sa mise en relief, ou pour mieux assurer la liaison avec l'énoncé précédent, l'adv. peut précéder le verbe (intrans. notamment); l'adv. est alors placé en tête de phrase, et le suj. est inversé. Cf. la formule figée : ainsi soit-il et l'ex. suiv. :
6. Ainsi raisonnait Mary-Ann.
E. ABOUT, Le Roi des montagnes, 1857, p. 74.
Rem. 2. Plus couramment, dans ce cas, on emploie la tournure c'est ainsi que... :
7. C'est ainsi que mon amour exaspéré et ma patience poussée à bout châtieront ton mépris et vengeront mon affront.
A. CAMUS, La Dévotion à la croix, adapté de Calderon de la Barca, 1953, p. 533.
2. Loc., emplois ell.
a) Il en est ainsi « cela se passe de cette manière »; il en est ainsi de ... « il en va de même » et les tours ell. (et) ainsi..., ainsi de ..., ainsi du reste, ainsi des autres choses, ainsi de tout (de tout ainsi) :
8. Le pouvoir est, en quelque sorte, le cœur d'un État. Or, dans toutes ses créations, la nature a resserré le principe vital, pour lui donner plus de ressort : ainsi du corps politique.
H. DE BALZAC, Le Médecin de campagne, 1833, p. 152.
9. Son langage, mélangé d'arabe, de français et d'italien, était quelquefois difficile à comprendre; le verbe ganter, de l'italien agguantare, lui servait à exprimer toutes ses idées. (...). Il disait : Il faut bien se ganter à dromadaire; ce poulet est trop maigre, il ne gante pas bien; et de tout ainsi.
M. DU CAMP, Le Nil, Égypte et Nubie, 1854, pp. 85-86.
10. Le publier [ce cahier] tel qu'il est, ce serait me faire mentir et me calomnier. Ainsi sur Thiers, ainsi sur Villemain, ainsi sur Guizot et sur vingt autres, je pense dans l'habitude avec tout autrement d'impartialité et d'indulgence qu'il ne serait possible de l'imaginer ici d'après mes boutades d'humeur prises sur le fait.
Ch.-A. SAINTE-BEUVE, Mes poisons, 1869, p. 2.
11. Nos blés rendent le tiers des blés opulents de la Beauce, nos prairies la moitié des riches pâturages normands, et ainsi de tout, tandis que notre vigne, elle, ruisselle, depuis les pères de nos pères à leurs pères, jusqu'à Noé sans doute.
J. DE PESQUIDOUX, Chez nous, t. 1, 1921, p. 105.
12. Ainsi du reste; ainsi pour tout.
A. GIDE, Et nunc manet in te, 1951, p. 1128.
Rem. Le tour il en est ainsi le cède parfois à la forme vieillie dès le XIXe s. il est ainsi, avec omission de en :
13. — Oh! puisqu'il est ainsi, je ne dirai plus mot,
Attendons la fin de l'affaire :
Rira bien qui rira le dernier. — Dieu merci,
Ce n'est pas moi qui pleure ici.
J.-P.-C. DE FLORIAN, Fables, Les Deux paysans et le nuage, 1792, p. 160.
14. Eh bien, s'il est ainsi, si leur fureur est telle,
C'est aux vrais citoyens alors que j'en appelle.
J.-L. LAYA, L'Ami des loix, 1793, I, 4, p. 11.
b) Ainsi de suite, loc. adv. Signifie que tous les actes ou faits se produisent ou se produiront de la même manière :
15. Mais le lendemain je reçus un paquet de lettres : les unes des locataires de ma maison, quelques autres des maisons voisines; l'une, du premier étage; l'autre, du second; l'autre, du troisième, et ainsi de suite, ...
Ch. BAUDELAIRE, Petits poèmes en prose, La Corde, 1867, p. 151.
16. On allait se coucher, le lendemain on se levait, ainsi tous les jours les jours faisaient la queue les uns derrière les autres, le lundi qui pousse le mardi qui pousse le mercredi et ainsi de suite les saisons.
J. PRÉVERT, Paroles, 1946, p. 33.
c) Pour ainsi dire, loc. adv. Signifie que la formulation n'est pas aussi rigoureuse qu'il serait souhaitable. Cette loc. peut modifier une phrase, un adj. ou un part. passé :
17. C'est l'expression d'un développement d'idées et non le résultat direct et pour ainsi dire matériel de l'extension des découvertes et des connaissances géographiques.
P. VIDAL DE LA BLACHE, Principes de géographie humaine, introd., 1921, p. 4.
Rare. Dans le même sens, pour ainsi parler :
18. ... c'est celui qui ne tient à la terre que du bout de l'aile, pour ainsi parler; celui que l'air lui-même berce et porte, le plus souvent sans qu'il ait à s'en mêler autrement que pour diriger à son besoin, à son caprice.
J. MICHELET, L'Oiseau, 1856, p. 25.
B.— [L'adv. détermine la phrase; toujours placé en tête de phrase]
1. [Avec un subj. de souhait] :
19. Ainsi puissé-je vivre, et puissé-je mourir!
A. CHÉNIER, Élégies, Les Amours, amours diverses, 1794, p. 96.
2. Loc. arch. Ainsi le ciel vous soit propice, ainsi Dieu me soit en aide.
C.— Rare. [En emploi attributif] Tel.
1. [Attribut du suj.] :
20. J'étais mère, il est vrai; mais l'amour ne m'avait point environnée de ses plaisirs permis. Comment suis-je restée ainsi? Je n'en sais rien; je ne sais pas davantage par quelles lois tout en moi fut changé dans un instant.
H. DE BALZAC, Le Lys dans la vallée, 1836, p. 317.
Rem. En revanche, les grammairiens mettent en garde contre l'emploi épithète au sens de tel, p. ex. HANSE 1949 : ,,ne dites pas : je n'ai jamais vu un homme ainsi, des choses ainsi. Dites : un homme semblable, de telles choses.``
2. [Attribut de l'obj.] :
21. ... après il vous écrase les doigts de contentement : « Il ne vous savait pas ainsi, il vous demande pardon de vous avoir méconnu; à la bonne heure, vous êtes un bon ».
D. POULOT, Le Sublime ou le Travailleur comme il est en 1870 et ce qu'il peut être, 1872, p. 106.
II.— [Empl. comme adv. de compar.]
A.— Rare. [En tête de prop., dans une compar. explicite] :
22. Une montagne a les mêmes propriétés qu'un hémisphère : ainsi une branche a celles du tronc qui la porte.
J.-H. BERNARDIN DE SAINT-PIERRE, Harmonies de la nature, 1814, p. 177.
B.— Littér. [En corrélation avec un autre élément compar.] Comme ..., ainsi ...; de même que ... ainsi ...; ainsi ... ainsi ... :
23. Et tout de même qu'un feu allumé dans une ville entière n'en est pas moins un feu pur; quoique nourri d'impurs aliments; ainsi la pensée, flamme céleste, s'élance incorruptible au milieu de la chair troublée de la pourriture et de la mort.
F.-R. DE CHATEAUBRIAND, Fragments du Génie du Christianisme primitif, 1800, p. 210.
24. Ainsi le rossignol n'a qu'à parler, sa voix
Fait taire autour de lui tous les oiseaux des bois,
Ainsi le doux passé plein de mélancolie
Fait taire le présent de l'arsouille
J. RICHEPIN, La Chanson des gueux, 1876, p. 85.
III.— [Empl. comme conj. de coordination, toujours en tête de prop.]
A.— Sert à introduire un exemple. Par exemple :
25. Les différentes proportions de ces matières font les différentes couleurs des cheveux. Ainsi les rouges ont beaucoup plus d'huile noir-verdâtre que les autres.
H. DE BALZAC, César Birotteau, 1837, p. 136.
26. Il y a des cas où une chose est nécessaire du seul fait qu'elle est possible. Ainsi manger quand on a faim, donner à boire à un blessé mourant de soif, l'eau étant tout près.
S. WEIL, La Pesanteur et la grâce, 1943, p. 52.
Sert aussi, après l'énoncé d'une idée générale, à revenir au cas particulier :
27. Il se rencontre parfois entre deux ennemis la même lucidité de raison (...) qu'entre deux amants qui lisent dans l'âme l'un de l'autre. Ainsi, quand nous fûmes tous deux en présence, la comtesse et moi, je compris tout à coup la cause de l'antipathie qu'elle avait pour moi (...). Quant à elle, elle devina que si j'étais l'homme en qui son mari plaçait sa confiance, il ne m'avait pas encore remis sa fortune.
H. DE BALZAC, Gobseck, 1830, p. 428.
B.— Signifie la conséquence. Par conséquent, de ce fait, aussi :
28. Je n'ai point proposé à M. de Narbonne de dîner ici. Ainsi, tu es le maître de dire ce qui te convient.
G. DE STAËL, Correspondance générale, Lettres de jeunesse, 1790, p. 359.
29. [Le portier :] Je vous ai dit que M. le Vicomte n'y était pas, ainsi allez-vous-en.
E. SUE, Les Mystères de Paris, t. 6, 1842-1843, p. 223.
30. Tu vois, dans quinze jours je serai ce que je suis aujourd'hui. Ainsi, ne fais pas attention à ce que j'écrirai.
S. MALLARMÉ, Correspondance, 1863, p. 77.
C'est ainsi que :
31. Toutes les vieilleries dont ne voulait plus Mme Aubain, elle [Félicité] les prenait pour sa chambre. C'est ainsi qu'il y avait des fleurs artificielles au bord de la commode...
G. FLAUBERT, Trois contes, Un Cœur simple, 1877, p. 62.
Loc. Ainsi donc. [Dans la lang. du débat, de la controverse] :
32. Ainsi donc, je me représente votre loi comme un casque de fer; chacun arrive à son tour et présente la tête, afin qu'on le coiffe de ce casque.
A. DE MUSSET, Le Temps, 1831, p. 91.
33. Ainsi donc encore une fois la troisième partie de la mer, le tiers encore une fois de la terre qui va se changer en sang!
P. CLAUDEL, Poèmes et paroles durant la guerre de trente ans, 1945, p. 565.
Rem. 1. Ainsi donc, ainsi par exemple et ainsi par conséquent sont condamnés par les grammairiens; l'un ou l'autre de leurs termes suffisent. Cependant ainsi donc est empl. par de bons écrivains (cf. ex. 32, 33). Cf. THOMAS 1956 qui dit : ,,ainsi donc serait un pléonasme d'après Laveaux, mais il est admis par Littré avec une citation de Racine``. En revanche, ,,ainsi par exemple est nettement pléonastique. On dira : Par exemple, je vous citerai deux faits, ou Ainsi, je vous citerai deux faits, mais on n'emploiera pas les deux adverbes ensemble. Ainsi par conséquent est également un pléonasme à éviter.`` 2. L'inversion du suj. est possible quand ainsi figure en tête de prop. :
34. Cette syntaxe à inversion après ainsi (= Par exemple), me paraît mal à propos calquée sur celle de aussi (= Par conséquent).
G. ESNAULT, [Commentaire du dict. historique d'argot, 2e suppl., lors du dépouillement I.G.L.F.], 1946.
Arch. Par ainsi. Par ce moyen, de cette façon, par conséquent :
35. ... tu es fille d'un tailleur de Sarragosse; et moi je suis le petit-fils d'un tailleur d'Arras; j'ai été moi-même gobe-prune; par ainsi, nous sommes tous enfans de la balle.
[L.-F. L'HÉRITIER], Suppl. aux Mémoires de Vidocq, ..., t. 1, 1830, p. 62.
36. Je n'ai point été galant, pas assez, je n'étais occupé que de la femme que j'aimais (...). Par ainsi, comme disent les enfants, je suis (...) loin d'être blasé...
STENDHAL, Vie de Henry Brulard, t. 1, 1836, pp. 27-28.
37. Les oies sont plus difficiles à surprendre que les gérontes et les truffaldins, étant de leur nature fort vigilantes et sur leurs gardes, comme il appert de l'histoire où l'on voit que les oies du Capitole sentirent l'approche nocturne des Gaulois et par ainsi sauvèrent Rome.
T. GAUTIER, Le Capitaine Fracasse, 1863, p. 159.
Rem. Placé au commencement des phrases, au sens gén. de « ceci étant, de cette manière », ainsi constitue ,,une liaison vague très usitée en philosophie, soit pour annoncer le résumé de ce qui précède, soit pour en tirer une conséquence (forme affaiblie de donc), soit même quelquefois comme une simple transition. Cet usage facile est peu favorable à la précision du rapport entre les idées.`` (LAL. 1968).
IV.— Ainsi que, loc. conj. Signifie « de la (même) manière que... », « comme », et peut exprimer, soit la conformité ou la comparaison, soit une idée d'union, d'addition.
A.— Exprimant la conformité (à une volonté, à un désir, à une apparence, à une opinion, à une habitude...) ou la comparaison :
38. Ainsi que disent les braves gens, il bat la campagne.
M. DU CAMP, Le Nil, Égypte et Nubie, 1854, p. 292.
39. Ainsi qu'aux dimanches, un ennui, un désœuvrement traînant sur la campagne.
H. POURRAT, Gaspard des montagnes, La Tour du Levant, 1931, p. 31.
40. Les collines, comme les étoiles, parlent de la grandeur de celui qui les a faites; je m'attends un jour à les voir sauter comme des agneaux, ainsi qu'il est dit dans l'Écriture.
J. GREEN, Journal, 1944, p. 126.
41. LA PRIEURE. — Les nuits au Carmel sont courtes, et une bonne religieuse, ainsi qu'un bon soldat, doit pouvoir dormir à volonté. Lorsqu'on est jeune et bien portante comme vous, l'habitude s'acquiert avec le temps.
G. BERNANOS, Dialogue des Carmélites, 1948, p. 1588.
42. On passe trente ans de sa vie d'écrivain à changer des comme en ainsi que. Puis on s'aperçoit que les « maîtres » n'ont jamais eu de tels soucis, et qu'on a été bien bête...
H. DE MONTHERLANT, Notes de théâtre, 1954, p. 1077.
B.— Exprimant une idée d'union, d'addition complémentaire (ainsi que introd. toujours une prop. avec ell. du verbe) :
43. Il réunit les qualités et les vertus qui honorent l'homme, le citoyen et le grand magistrat, sagesse et modération, lumières, humanité, modestie; vertus qui lui ont mérité l'estime et la vénération de ses compatriotes, et lui assurent celle de ses contemporains ainsi que de la postérité.
J. DE CRÈVECŒUR, Voyage dans la haute Pensylvanie et dans l'État de New-York, t. 3, 1801, p. 261.
44. Ma conversion qui fut le résultat de ces faits, ainsi que d'autres d'un caractère plus secret, eut lieu en avril 1939, quelques jours avant mon départ pour l'Amérique.
J. GREEN, Journal, 1941, p. 72.
45. Il est vrai qu'on ne le verrait pas si notre vieille et brave alliée l'Angleterre, ainsi que tous les dominions britanniques, n'avaient su déployer précisément sous l'impulsion et l'inspiration de ceux que nous saluons ici aujourd'hui, l'extraordinaire volonté de vaincre et le magnifique courage qui ont sauvé la liberté du monde.
Ch. DE GAULLE, Mémoires de guerre, Le Salut, 1959, p. 360.
Prononc. :[]. Initiale demi-longue ds PASSY 1914.
Étymol. ET HIST. — 1. Adv. XIe s. ensi « de cette façon » (La Vie de Saint-Alexis, éd. G. Paris, 271 : Iluec converset ensi dis e set anz); 1155 ainsins « id. » (WACE, Conception Nostre Dame, p. 41, Mancel et Trébutien ds GDF., s.v. issi : Ainsins m'aviegne con tu diz); 1539 ainsi, particule servant à introduire une phrase optative (R. ESTIENNE, Dict. françois-lat. : Ainsi soit, qu'il l'ait, Habeat sane. Ainsi soit il, Amen); 2. loc. conj. a) ca 1200 anssi que « de même que » (Poème moral, éd. Cloetta ds T.-L. : Anssi qu'il soloit jà les malvais äuneir, Si soi pennoit il ore des bons a assembleir); b) 1330 ainsi que « au moment où » (Hugues Capet, éd. de La Grange, 73, ibid. : Ainsi que la passoient, en plorant leur dist on). Sens encore enregistré par Ac. 1718 : ,,signifie aussi, Au mesme temps que; Ainsi que j'arrivois, ainsi qu'il sortoit.`` Supprimé en 1740, cf. Trév. 1771 : ,,Le retranchement de cette expression dans l'édition de 1740, en est une condamnation tacite.``
Le second élément du mot est issu du lat. sic « ainsi », l'orig. du 1er élément est controversée : d'apr. DIEZ3, ainsi serait issu de aeque sic, hyp. qui ne peut rendre compte de la nasalisation (Haberl ds Z. fr. Spr. Lit., t. 36, p. 32). Haberl, loc. cit. (et à sa suite DAUZAT 1968) préfère rétablir ainz si dont le développement aurait été « avant ainsi », puis « à vrai dire ainsi » d'où « mais ainsi », enfin « et ainsi », hyp. qui ne peut rendre compte des anc. formes en en-. Wartburg (FEW t. 11, s.v. sic) propose in sic pour les formes de type ainsi (1231, lorrain ds GDF.), mais n'avance aucune hyp. pour les formes en en-, ein-, ain-; BL.-W.5 a recours à un croisement entre les adv. a. fr. ensi (en + si) et eissi lui-même empr. à l'a. prov. aissi (lat. vulg. accum sic, accum étant une altération de eccum -ecce- d'apr. atque); cette hyp., vraisemblable, paraît cependant discutable sur le plan articulatoire. Forme ainsin par nasalisation de l'i final sous l'influence de la syllabe précédente (FOUCHÉ t. 2, p. 362).
STAT. — Fréq. abs. litt. :59 728. Fréq. rel. litt. :XIXe s. : a) 94 958, b) 74 050; XXe s. : a) 85 777, b) 81 721.
BBG. — BAILLY (R.) 1969 [1946]. — BÉL. 1957. — BÉNAC 1956. — BOISS.8. — BONNAIRE 1835. — BRUANT 1901. — Canada 1930. — DEM. 1802. — DUP. 1961. — FÉR. 1768. — GIRARD 1756. — GUIZOT 1864. — HANSE 1949. — KJELLMAN (H.). Fr. ici, ainsi. Essai d'étymologie. In :[Mélanges Vising (J.)]. Paris, 1925, pp. 161-178. — KJELLMAN (H.). Autresi, aussi, ainsi. Étude de syntaxe historique. Studier i modern språkvetenskap. 1924, t. 9, pp. 147-198. — LAF. 1878. — LAL. 1968. — LAV. Diffic. 1846. — LUCK (G.). Über einige Interjektionen der lateinischen Umgangssprache. Kritische Beiträge zu Plautus und Terenz. Heidelberg, 1964, p. 83. — POPE 1961, § 75, 455. — RITTER (E.). Les Quatre dictionnaires français. Remarques lexicographiques. B. de l'Inst. nat. genevois. 1905, t. 36, p. 343. — SARDOU 1877. — SOMMER 1882. — Synon. 1818. — THOMAS 1956.

ainsi [ɛ̃si] adv.
ÉTYM. XIIIe; einsi, 1080; ensi, mil. XIe; comp. de si, lat. sic, et d'un premier élément incertain, selon Guiraud ains « mais » (lat. antius sic) « de cette manière plutôt que de toute autre ».
1 Adv. de manière. De cette façon, de cette manière, de la sorte (comme cela a été dit ou comme on va dire). || Ainsi parlait Zarathoustra (titre français d'un ouvrage de Nietzsche). || Voilà l'homme, il est ainsi. || Vous auriez tort d'agir ainsi. || C'est ainsi et pas autrement (→ Comme ça).
1 Mais ne crois pas qu'ainsi jamais je t'appartienne (…)
Corneille, Cinna, III, 4.
2 Racan commence ainsi (…)
La Fontaine, Fables, III, 1; X, 1.
3 (Il entend dans la nue) Une voix qui lui parle ainsi (…)
La Fontaine, Fables, VI, 18.
4 (…) insulter ainsi notre ami !
La Fontaine, Fables, XII, 2.
5 Eh quoi ! Charger ainsi cette pauvre bourrique !
La Fontaine, Fables, III, 1.
6 Pilpay conte qu'ainsi la chose s'est passée.
La Fontaine, Fables, III, 2.
7 Ainsi dit, ainsi fait (…)
La Fontaine, Fables, III, 2.
8 Ainsi finit la comédie.
La Fontaine, Fables, IV, 5.
9 (…) le sort ainsi le veut.
La Fontaine, Fables, « Les filles de Minée », 312.
10 Je soutiens qu'il en est ainsi
De votre empereur et du nôtre.
La Fontaine, Fables, I, 12.
11 Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages,
Dans la nuit éternelle emportés sans retour (…)
Lamartine, Premières méditations poétiques, « Le lac ».
Ainsi soit-il ! : formule optative qui termine les prières, ou, par ext., terminant un discours (pour marquer qu'il n'y a pas à revenir sur ce qui a été dit ou fait).
11.1 C'est la ritournelle des prières des fidèles; et toutes les fois qu'on a mis en avant, soit dans les journaux, soit dans les sociétés, quelques idées de bonheur, avec le moindre espoir de les voir se réaliser, tout le monde répétait à l'envi, avec un profond soupir : Ainsi soit-il.
Cousin-Jacques, Dict. des néologismes, in D. D. L., II, 11.
S'il en est ainsi, puisqu'il en est ainsi : cela étant, si les choses sont comme cela.Vx. || Puisqu'il est ainsi (même sens).
12 Puisqu'il est ainsi, je vous conjure (…)
Molière, l'Avare, V, 3.
Ellipt. || Ainsi de… || Ainsi des autres choses, ainsi du reste, ainsi de, ainsi de tout : il en est ainsi des autres choses…
12.1 Le pouvoir est, en quelque sorte, le cœur d'un État. Or, dans toutes ses créations, la nature a resserré le principe vital, pour lui donner plus de ressort : ainsi du corps politique.
Balzac, le Médecin de campagne, 1833, p. 152, in T. L. F.
Pour ainsi dire : pour ainsi parler (formule servant à préparer, à atténuer l'expression qu'on va employer).
(Introduisant une conclusion). Comme vous venez de le voir, cela étant, par conséquent.
13 Ainsi dans les dangers qui nous suivent en croupe,
Le doux parler ne nuit de rien.
La Fontaine, Fables, III, 12.
14 Ainsi tout est vain en l'homme.
Bossuet, Oraison funèbre de Henriette-Anne d'Angleterre.
C'est ainsi que : voilà comment (renvoie toujours à ce qui a été dit).
Ainsi, pour c'est ainsi que :
15 Ainsi on s'embrouille, ainsi on s'entête, ainsi les hommes prévenus vont devant eux avec une aveugle détermination.
Bossuet, Hist. des variations, XIV, in Littré.
Ainsi donc (renforcement).
16 Ainsi donc à leurs vœux vous me sacrifiez ?
Molière, les Femmes savantes, V, 4.
Ainsi de suite : locution indiquant que tous les faits se produisent, se produiront de la même manière. || Et ainsi de suite (en fin d'énumération).
16.1 On allait se coucher, le lendemain on se levait, ainsi tous les jours les jours faisaient la queue les uns derrière les autres, le lundi qui pousse le mardi qui pousse le mercredi et ainsi de suite les saisons.
J. Prévert, Paroles, 1946, p. 33, in T. L. F.
Littér. || Par ainsi : ainsi. → 1. Par, cit. 46-47.
Ainsi (suivi d'un subj. optatif) : formule de souhait.
17 Ainsi puisse sous toi trembler la terre entière !
Racine, Esther, III, 3.
2 Adv. de comparaison. De la même façon, de la même manière. || Comme…, ainsi…; de même que…, ainsi; ainsi…, ainsi : termes de comparaison.
18 Comme une colonne, dont la masse solide paraît le plus ferme appui d'un temple ruineux (menaçant ruine) ainsi la reine se montre le ferme soutien de l'État (…)
Bossuet, Oraison funèbre de Henriette-Anne d'Angleterre.
3 Ainsi que. Loc. conjonctive.
a De cette façon, de cette manière que, comme cela que.
19 Est-ce ainsi que l'on traite les gens faits comme moi ?
La Fontaine, Fables, IV, 16.
20 C'est ainsi qu'il instruit les princes, non seulement par des discours et par des paroles, mais encore par des effets et par des exemples.
Bossuet, Oraison funèbre de Henriette-Anne d'Angleterre.
b De la même façon que, comme.
21 (…) il est bon que chacun s'accuse ainsi que moi (…)
La Fontaine, Fables, VII, 1.
22 L'onde était transparente ainsi qu'aux plus beaux jours.
La Fontaine, Fables, VII, 5.
23 (Je voudrais qu') On sortît de la vie ainsi que d'un banquet (…)
La Fontaine, Fables, VIII, 1.
c (Affaibli en conj. de coord.). Et, tout comme.
24 (…) la candeur du juge ainsi que son mérite (…)
La Fontaine, Fables, X, 9.
4 (V. 1200; jusqu'au XVIIIe). Vx. || Ainsi que… : de même que…; au moment où… || Ainsi que j'arrivois, ainsi qu'il sortoit (Académie, 1718).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ainsi — ainsi …   Dictionnaire des rimes

  • ainsi — Ainsi, Eodem, pacto. Aucuns estiment qu il vient de {{t=g}}houtôs,{{/t}} qui signifie autant que Sic, Ita, Hoc modo, mutatis et detractis aliquot literis. Ronsard aucunefois dit Ainsin, mais c est à cause du carme S ainsin estoit, c est pour… …   Thresor de la langue françoyse

  • ainsi — AINSI. adv. En cette manière, de cette façon. L Orateur parla ainsi. La chose se passa ainsi. Cela n ira pas ainsi. Il n en ira pas ainsi. Le sort le veut ainsi. Ainsi l a voulu sa destinée. On dit, Ainsi des autres choses, ainsi du reste, pour,… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • ainsi — AINSI. adv. En cette maniere. L Orateur parla ainsi. il faut faire ainsi. s il est ainsi, je, &c. Ainsi, Est aussi une particule adversative, qui signifie, De mesme, & qui se met au commencement du second membre d une comparaison pour montrer la… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • ainsi — (in si) adv. 1°   De cette manière. Il s exprima ainsi. Les choses étant ainsi. •   Quand les peuples seront ainsi dans la paix et dans l abondance, les délices les corrompront, et ils tourneront contre moi les forces que je leur aurai données,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • AINSI — adv. En cette manière, de cette façon. L orateur parla ainsi. La chose est ainsi, se passa ainsi. Les choses étant ainsi, je n ai plus rien à dire. Cela n ira pas ainsi. Il n en ira pas ainsi. Le sort le veut ainsi. Ainsi l a voulu sa destinée.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • AINSI — adv. En cette manière. L’orateur parla ainsi. La chose est ainsi, se passa ainsi. Les choses étant ainsi, je n’ai plus rien à dire. Cela n’ira pas ainsi. Il n’en ira pas ainsi. Le sort le veut ainsi. Ainsi l’a voulu sa destinée. Ainsi va le monde …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • ainsi — adv., (en faisant // en procédant) comme ainsi ça // ceci // cela, de cette ainsi façon // manière // sorte // qualité ; de la sorte, de cette intensité ; tel quel, tel que, naturellement ; à ce point, si, tant ; pareil, semblable, identique,… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • ainsi — [ɛ̃si] (conj.) …   French Morphology and Phonetics

  • ainsi —     par conséquent . Ces deux mots réunis forment un pléonasme vicieux; c est à dire, que ces deux termes disent la même chose; l un des deux suffit …   Dictionnaire grammatical du mauvais langage


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.